Logiciels & Softs

Les montres connectées : beaucoup de bruit, peu de résultats

25 Mai 2014 , Rédigé par Skero Publié dans #Nouveautés

Les montres connectées : beaucoup de bruit, peu de résultats

Moins de 500.000 montres intelligentes ont été vendues dans le monde, selon les relevés du cabinet d'études Canalys. Le numéro un n'est pas Samsung, mais la petite start-up Pebble.

Les montres connectées sont encore loin d'avoir trouvé leur public. Entre janvier et mars, moins de 500.000 exemplaires ont été livrés par les fabricants à leurs distributeurs dans le monde, selon les relevés du cabinet d'études Canalys. Une goutte d'eau, face aux quelque 280 millions de smartphones écoulés durant la même période.

Le numéro un de cette catégorie naissante était Pebble. La start-up américaine, qui s'est lancée l'an dernier après une campagne de financement participatif sur le site Kickstarter, a capté 35% du marché durant le premier trimestre 2014. Elle était suivie par Sony (29%) puis par Samsung (23%). Le sud-coréen a revu à la baisse ses livraisons de Galaxy Gear au début de l'année pour préparer l'arrivée de nouveaux modèles plus performants, les Gear 2 et Gear 2 Lite. Samsung «doit faire un grand pas pour améliorer la satisfaction de ses clients», écrit Chris Jones, analyste chez Canalys.

Une nouvelle génération en approche

En incluant ces montres intelligentes, quelque 2,7 millions de bracelets connectés ont été vendus entre janvier et mars. Fitbit conserve la première place dans les modèles «basiques», qui servent généralement à suivre son activité physique et son sommeil, avec plus de 50% des livraisons. Le rappel de ses bracelets Force, accusés de provoquer des irritations cutanées, n'a semble-t-il pas eu d'effet. Jawbone et Nike complètent le trio de tête.

Le secteur des bracelets connectés, qui fait l'objet d'une importante couverture médiatique et publicitaire, en reste à ses balbutiements. Les modèles restent chers, pas tous très ergonomiques et les acheteurs s'en désinteressent souvent après quelques semaines, faute d'applications assez riches. Il est bien trop tôt pour parler d'échec, nuance Canalys. «Des capteurs plus sophistiqués conçus spécialement pour ces objets arriveront prochainement», rappelle l'analyste Chris Jones. De même, des grandes marques comme LG et Motorola s'apprêtent à lancer des montres équipées du système Android Wear de Google. Sans parler de l'arrivée prochaine d'une éventuelle iWatch d'Apple.

Partager cet article

Commenter cet article