Logiciels & Softs

Test de Slingshot, l'appli de Facebook qui veut tuer Snapchat

19 Juin 2014 , Rédigé par Skero Publié dans #Android

Facebook a dévoilé mardi sa nouvelle application mobile pensée pour échanger des photos et vidéos éphémères avec ses contacts. Séduira-t-elle les utilisateurs de Snapchat? Le test de L'Express.

Cette fois, c'est volontaire. Une semaine après avoir mis en ligne par erreur sa nouvelle appli mobile Slingshot, Facebook l'a lancée officiellement mardi. Ce nouveau service propose de partager à ses amis des photos et courtes vidéos qui disparaissent après consultation. Un concept volontairement similaire à celui de Snapchat, que Facebook a essayé de racheter sans succès fin 2013. Notre test. 

Comment ça marche?

Une fois l'application installée, Slingshot (ça veut dire lance-pierre, en anglais) vous demande de vous créer un compte. Distinct de votre profil Facebook, ce dernier est associé à votre numéro de téléphone. L'opération prend moins d'une minute. 

Deuxième phase: ajouter des contacts, via les répertoires de votre téléphone ou de votre compte Facebook. Vous pouvez également inviter des amis via SMS. Attention: n'importe qui peut vous envoyer des messages, à condition d'avoir vos coordonnées. Si des indésirables entrent en contact avec vous, vous ne pourrez que les ignorer... Ou les ajouter à votre liste noire ("Hidden People"). 

Une fois ces formalités passées, l'appli vous envoie sur son écran d'appareil photo. Une fois votre cliché ou votre vidéo pris, vous pouvez le customiser en ajoutant du texte ou en dessinant dessus. Jusqu'ici, rien de bien neuf. 

Les messages s'autodétruisent après consultation

Slingshot se distingue en revanche de Snapchat dans le fonctionnement des partages. Une fois votre message (votre "Shot", selon le vocable de l'appli) envoyé, votre contact reçoit une notification. Il ne verra dans un premier temps qu'une image pixelisée et votre nom. Pour en voir l'intégralité, il va en fait devoir vous répondre. De quoi encourager les échanges sur le réseau, mais aussi, d'une certaine manière, prendre en otage ses utilisateurs... 

Autre différence avec Snapchat: les messages que vous recevez ne s'autodétruisent pas après 10 secondes, mais uniquement quand vous les fermez. Les options de Slingshot permettent par ailleurs d'enregistrer vos "Shots" sur votre appareil. Vos contacts pourront également les immortaliser via une capture d'écran, sans que vous ne soyez averti. 

Verdict: une appli soignée, mais moins conviviale que Snapchat

Design léché, temps de chargement quasi-inexistants, interface simple d'utilisation... Sur le plan technique, Slingshot se révèle être un cran au-dessus de son rival déjà installé, Snapchat. Quatre mois après Paper, son appli pensée pour lire des news, Facebook confirme son savoir-faire en la matière. 

Reste que le fonctionnement de Slingshot en lui-même est moins convivial et spontané que celui de Snapchat. Le fait de devoir répondre pour lire un message est vraiment contraignant. Pas sûr que ce pari convainque les ados de revenir dans le giron de Facebook. 

L'application n'est disponible pour l'heure qu'en version américaine, mais les utilisateurs français peuvent dès à présent la télécharger en quelques minutes. Pour ce faire, il suffit d'ouvrir son App Store et de se rendre en bas de sa page d'accueil. Un clic sur son identifiant Apple permet alors de remplacer son pays de résidence par "United States". Il devient alors possible de trouver et d'installer Slingshot, avant de revenir à ses paramètres d'origine 

 

Partager cet article

Commenter cet article