Logiciels & Softs

VIDEO. Apple Pay s'attaque au paiement sans contact

13 Septembre 2014 , Rédigé par Skero Publié dans #Apple

TECHNOLOGIE - Grâce à la puce NFC qui équipe les nouveaux iPhone 6 et l'Apple Watch. Aux Etats-Unis, pour commencer...

L'industrie l'attendait: ça y est, Apple se met enfin au NFC. Un service de paiement sans contact est inclus dans les iPhone 6 et iPhone 6 Plus, dévoilés mardi par Apple. Les deux smarptphones sont dotés d’une puce similaire à celle que l'on trouve dans le pass Navigo. Deux solutions: utiliser la carte bancaire stockée dans iTunes ou photographier une nouvelle avec le smartphone pour qu'elle soit intégrée au gestionnaire PassBook. Le service sera lancé aux Etats-Unis en octobre, et plus tard dans d'autres pays.

Pour payer, il suffit d'approcher son iPhone 6 d'une borne NFC. L'authentification se fait via l'empreinte digitale du pouce grâce au système Touch ID. Selon Apple, ce dernier permet de sécuriser le paiement car le marchand ne reçoit qu'un numéro de transaction unique. Celui de la carte, lui, est stocké localement sur une puce du téléphone. En cas de vol, il est possible de tout désactiver avec la fonction «find my phone».

Payer avec sa montre

L'Apple Watch profite du nouveau système. Pour l'heure, Apple n'a pas précisé comment la transaction avec la montre était sécurisée, même si le smartphone associé est sans doute impliqué. Avec la montre, on pourra même passer à la caisse avec les «vieux» iPhone 5, 5c et 5s. Le système Apple Pay permet également de payer en ligne sans donner son numéro de carte bancaire au site marchand.

Du côté des partenaires, Amercian Express, MasterCard et Visa participent à l’aventure, ainsi que les principales banques américaines. Selon le Wall Street Journal, ces dernières versent une commission fixe à Apple par abonné et s'y retrouvent avec les habituels frais bancaires facturés aux commerçants. Disney, Macy's ou encore Subway et McDonald's sont en train de s'équiper de bornes.

Le patron d'Apple, Tim Cook, a enfin tenu à rassurer les utilisateurs: non, l'entreprise ne va pas pister à la trâce les achats. «Ça se passe entre l'acheteur, le marchand et sa banque», conclut-il.

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article