Logiciels & Softs

Asteroid Data Hunter : la Nasa lance un logiciel gratuit pour détecter les astéroïdes

18 Mars 2015 , Rédigé par Skero Publié dans #Logiciels

Asteroid Data Hunter : la Nasa lance un logiciel gratuit pour détecter les astéroïdes

Le logiciel, étoffé par des scientifiques amateurs ayant remporté l'Asteroid Data Hunter challenge, permet d'améliorer de 15% la détection de nouveaux astéroïdes.

"L'Asteroid Data Hunter challenge a été un succès au-delà de ce que nous espérions. Cela a permis de créer un logiciel qui fait une réelle différence dans la traque des astéroïdes et montre qu'un plus grand nombre de personnes peuvent jouer un rôle actif pour protéger notre planète". Lundi 16 mars, Jason Kessler de la Nasa a annoncé le lancement d'un nouveau logiciel, " l'Asteroid Data Hunter". Ce dernier, étoffé par des scientifiques amateurs ayant remporté le concours de l'agence spatiale américaine, permet d'améliorer de 15% la détection de nouveaux astéroïdes, dont certains dangereux pour la Terre.

L'Asteroid Data Hunter est accessible à tous les astronomes et scientifiques amateurs qui peuvent l'utiliser depuis n'importe quel ordinateur. Il permet d'analyser de façon autonome les images prises par des télescopes terrestres de la principale ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter. Quand un astéroïde est détecté, le logiciel vérifie s'il a déjà été découvert et transmet les nouvelles découvertes au Minor Planet Center, un centre financé par la NASA

En 2014, dans le cadre du festival "South by Southwest' à Austin, Texas, la Nasa avait lancé le défi de la chasse aux astéroïdes "The Asteroid Data Hunter challenge". Le concours, qui s'est conclu en décembre, offrait au total 55 000 dollars de récompenses aux participants qui réussiraient à améliorer des algorithmes permettant d'identifier des astéroïdes dans les images prises par les télescopes.

Les algorithmes gagnants ont été combinés afin de mettre au point le logiciel le plus performant possible. Ce dernier intègre également les données provenant du centre d'astrophysique de Harvard-Smithsonian à Cambridge, dans le Massachusetts, et des images fournies par le programme de surveillance du ciel Catalina, de l'Université d'Arizona.

Lu sur 20 Minutes

Partager cet article

Commenter cet article